"Avez-vous piloté cet avion?" Le capitaine de la compagnie aérienne Latina s'est rendu au poste de pilotage – The Points Guy

 | Vacances derniere minute

"Avez-vous piloté cet avion?" Le capitaine de la compagnie aérienne Latina s'est rendu au poste de pilotage – The Points Guy | Vacances derniere minute

Le vol était terminé.

C'était un saut dans les profondeurs du Sud: le Triangle d'Or au Mississippi, ou peut-être à Baton Rouge, en Louisiane. Claudia Zapata – Cardone commençait, travaillant comme pilote pour une compagnie aérienne régionale, pilotant de petits avions à réaction de Bombardier transportant de 50 à 70 personnes de petites villes vers les grands hubs.

Elle se tenait à la porte de son poste de pilotage en train de dire au revoir aux passagers lorsqu'ils sortaient de l'avion.

C’est à ce moment que la femme plus âgée est apparue. Elle a abordé Zapata – Cardone avec une question.

«Elle m'a demandé si j'avais piloté l'avion», raconte Zapata-Cardone.

Elle sourit en disant que oui, en effet.

Puis vint la réponse glaciale.

"Si j'avais su cela, je n'aurais jamais pris cet avion."

Zapata – Cardone était sous le choc. Pourquoi ?, elle s'est demandée. Elle se souvient d'avoir demandé à l'hôtesse de l'air si son atterrissage était mauvais.

«Non, c’était un très bon atterrissage», at-elle répondu.

Elle a attribué cela à, peut-être, à un reflet d’une époque antérieure, quand «les femmes n’ont pas fait ça».

Mais elle Est-ce que fais ça. Sa zone de confort est au-dessus des nuages ​​et elle pilote des passagers depuis 2010. En fait, elle vient de devenir capitaine. Et malgré cette plaisanterie, elle entend souvent «tu y vas, fille!» Et «pouvoir féminin!» De la part de ses passagers.

Fille d'immigrés colombiens, elle est l'un des rares pilotes de ligne de Latina à commander un Airbus A320 d'United Airlines, un avion triple de la capacité du petit avion de ligne qu'elle a piloté pour la première fois. Mais elle fait toujours partie d'une très petite minorité: les femmes ne représentent qu'environ 6% des pilotes de ligne aux États-Unis.

Quand nous avons parlé, elle venait de rentrer d'un voyage à Mexico. Elle a récemment effectué plusieurs étapes à Houston pour aider à la reprise après l’ouragan Dorian. Parfois, elle se rend à San Francisco, à Chicago ou à Denver, alors qu’elle partait de son domicile à Atlanta (qu’elle partage avec un mari pilote) pour commencer ses voyages à Washington, D.C.

Zapata – Cardone sur le pont d'envol (photo: United Airlines)

"Nous disons aux jeunes filles:" Vous pouvez être pilote ", et cette perception est toujours que non, seuls les garçons peuvent être pilotes", dit-elle. «Je suis la preuve. "Vous voyez, je suis juste là dans mon uniforme de pilote. Voyez les photos de moi dans le cockpit », et tout à coup ce monde leur est ouvert.

"Désormais, il est ouvert à toute personne de tout groupe ethnique ou de tout sexe, à condition que vous ayez la motivation et la passion nécessaires", a déclaré Simons, qui est lui-même un pionnier parmi les premiers capitaines afro-américains de United.

Ayant atteint un sommet dans l'aviation, j'ai demandé à Zapata-Cardone ce qui la faisait rester éveillée.

«Je veux être un bon capitaine. Je veux être un bon mentor, je veux être un bon modèle. Je veux m'assurer de continuer à faire du bon travail », a-t-elle répondu.

Même si elle ne peut pas exclure un jour de piloter un avion plus gros capable de survoler les océans, ses prochaines aventures sont un peu plus terre-à-terre.

Elle planifie des visites dans les écoles et a aidé la Latino Pilots Association à encourager la prochaine génération à considérer l’aviation comme une carrière, y compris des programmes axés sur les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques.

Elle sait que pour que la prochaine génération puisse s'envoler, il lui faut des pionniers forts dans le présent.

Image sélectionnée avec la permission de United Airlines