Comment les fermetures d'espace aérien au Moyen-Orient peuvent affecter votre voyage

 | Club vacances

Comment les fermetures d'espace aérien au Moyen-Orient peuvent affecter votre voyage | Club vacances

Un certain nombre de grandes compagnies aériennes ont ajusté les trajectoires de vol pour éviter de survoler l'espace aérien iranien et irakien à la suite d'une recrudescence des conflits dans la région. L'Iran a tiré plusieurs missiles contre des bases militaires irakiennes abritant des forces de la coalition dirigée par les États-Unis en représailles du meurtre du général iranien Qassem Soleimani lors d'une frappe aérienne américaine à Bagdad la semaine dernière.

L'escalade militaire a incité la Federal Aviation Authority des États-Unis à interdire à tous les transporteurs américains de survoler l'Iran, l'Irak, le golfe d'Oman et les eaux entre l'Iran et l'Arabie saoudite.

Si vous volez vers, depuis ou au-dessus de cette zone, voici ce que vous devez savoir.

En relation: Voici ce que vous devez savoir pour voyager au Moyen-Orient dès maintenant

Vols annulés

Lufthansa, Emirates, Egyptair et FlyDubai ont annulé leurs services vers l'Iran et l'Irak, avec effet immédiat, Emirates conseillant de surveiller la situation de manière constante.

British Airways et Virgin Atlantic n'effectuent pas de vols réguliers vers ces deux pays.

Temps de vol plus longs

CNBC rapporte un certain nombre de grandes compagnies aériennes, notamment Air Canada, Air France / KLM, British Airways, China Airlines, Lufthansa, Malaysia Airlines, Singapore Airlines, Qantas et Virgin Atlantic ajustent maintenant leurs trajectoires de vol pour éviter de survoler l'espace aérien iranien, certaines de ces compagnies aériennes évitant également l'espace aérien irakien.

Deux avions de British Airways, un Boeing 747-400 et un 777-200ER, opérant tous deux des services réguliers de Londres Heathrow (LHR) à Dubaï (DXB) ont été détournés vers Istanbul le 7 janvier plutôt que d'entrer dans l'espace aérien iranien, selon BA Source. Le vol BA134 opérant de Mumbai (BOM) à Heathrow le 8 janvier a emprunté la trajectoire de vol inhabituelle ci-dessous, avant de se dérouter vers Athènes (ATH).

Comme vous pouvez le voir sur l'image ci-dessous, le vol Singapore Airlines SQ317 de Londres (LHR) à Singapour (SIN) le 4 janvier 2020 a volé plus ou moins directement sur l'Iran jusqu'à sa destination.

Trajet de Qatar Airways de Doha à Barcelone. (Image gracieuseté de FlightRadar24)

Si Qatar Airways choisit également d'éviter également l'espace aérien en Irak et en Iran, cela aura probablement un impact significatif sur sa capacité à opérer des vols de manière efficace et rentable, car il y aura trois grands pays voisins que la compagnie ne pourra pas survoler (Arabie saoudite, Iran et Irak).

Image vedette par FlightRadar24