Emirates annonce une commande de 787 Boeing pour un montant de 8,8 milliards de dollars et réduit l'accord de 777X

 | Vacances all inclusive

Emirates annonce une commande de 787 Boeing pour un montant de 8,8 milliards de dollars et réduit l'accord de 777X | Vacances all inclusive

Emirates Airline a fait sensation au Dubai Airshow de cette année. Suite à une commande massive de 50 milliards d’Airbus A350, d’un montant de 16 milliards de dollars, des questions se posaient quant à ce que la compagnie aérienne ferait avec sa commande en cours de Boeing 787. Maintenant nous savons.

Mercredi matin, Emirates a annoncé avoir commandé 30 Boeing 787-9. La commande, d’une valeur de 8,8 milliards de dollars au prix catalogue, confirme le protocole d’accord signé par Emirates entre Boeing et Boeing en vue de la commande de l’appareil en 2017, en modifiant légèrement cette commande pour opter pour le 787-9 initialement prévu. dix.

La compagnie aérienne a déclaré qu’elle commencerait à recevoir les 789 en mai 2023 et qu’elle continuerait à les recevoir au cours des cinq prochaines années.

De plus, dans le cadre de cet ordre, Emirates a exercé son droit de remplacer son contrat 777X par des 787. Le transporteur a toujours commandé 126 appareils à Boeing, bien qu’il s’agisse d’une réduction par rapport aux 150 que la compagnie aérienne avait initialement placés. L’entrée en service du 777X a longtemps été retardée et Emirates a annoncé qu’elle entamerait des discussions avec Boeing au cours des prochaines semaines au sujet du statut des livraisons.

La commande ferme de mercredi répond à la question de savoir si Emirates annulerait ou conserverait le 787 dans ses plans, à la suite de la commande de 16 milliards de dollars d’A350 passée lundi. Zach Honig, de TPG, s'est entretenu mardi à Dubaï avec le président d'Emirates, Tim Clark, qui a déclaré que la compagnie aérienne était toujours indécise sur ce qu'il fallait faire, mais qu'elle ne ferait probablement pas avancer le projet initial consistant à ajouter le 787-10. ordre.

Et le transporteur a changé sa commande. En 2017, lors du Dubai Airshow, Emirates avait signé pour la première fois 40 avions 787-10, la plus longue variante du Boeing Dreamliner, et les livraisons devaient commencer en 2022. Toutefois, avec le raffermissement de la commande mercredi, le transporteur était passé au 787-9 variation.

«Il s’agit d’un investissement important qui viendra s’ajouter à nos futurs besoins en matière de flotte et de réseau, nous permettant de disposer de l’agilité, de la flexibilité et de la diversité des segments de sièges en ce qui concerne la capacité globale de desservir diverses destinations au fur et à mesure que nous développons et développons notre réseau mondial de routes», a déclaré le président et PDG du groupe Emirates Cheikh Ahmed al Maktoum. «Les 787 compléteront notre parc de véhicules en augmentant notre flexibilité opérationnelle en termes de capacité, de portée et de déploiement pour connecter de nouvelles paires de villes et augmenter les fréquences.»

Cette commande, qui remplace en partie son contrat 777X, fait suite à d'intenses discussions de dernière minute au salon aéronautique de Dubaï entre Emirates et Boeing. Selon Reuters, les deux avaient discuté des retards dans le programme 777X. Mardi, Clark a déclaré aux journalistes qu’il souhaitait que l’avion «passe par un enfer sur Terre» pour s’assurer qu’il était prêt pour une mise en service en douceur, à la suite des problèmes rencontrés par Boeing avec le 737 MAX.

Image sélectionnée avec la permission d'Emirates.

Emily McNutt
Global News Editor de The Points Guy est basé à Londres.